23 septembre 2016

FamilySearch : j'ai retrouvé ma famille !


Les recherches généalogiques sont ponctuées par des découvertes marquantes. Pour ma part, ce fut de constater que mon arrière grand-mère, Amanda Kündig, était née de père inconnu.


Ses propres enfants l'ignoraient. Tous l'a décrivent comme une femme discrète, n'aimant pas parler de ses origines ou de sa famille.

Amanda, son mari Luigi et leurs petits-fils.

Mon aïeule est née à Bauma (canton de Zürich) le 29 mai 1902. Sur son acte de naissance elle est déclarée comme fille de Maria-Luisa Kündig et aucune mention n'est faite de son père. Je sais en revanche que sa mère épousa, le 28 janvier 1905, Alexander von Aesch originaire de Grossaffoltern (canton de Berne). Bien que Maria-Luisa soit mon aïeule, Alexander n'est pas le père d'Amanda : je ne suis donc pas autorisé à obtenir des documents concernant ce couple, selon la législation suisse. Plutôt frustrant !

Portrait de Maria-Luisa Kündig.

Dans les affaires qui appartenaient à Amanda, j'ai retrouvé peu de choses. Seulement quelques photos avec des notes en allemand inscrites au dos. Grâce à ces quelques notes, je sais qu'elle avait une sœur, qui avait elle-même deux enfants.

" Les enfants ".

Il y a quelques mois, je me suis connecté sur le site FamilySearch.org : le site propose un arbre collaboratif dans lequel chacun peut participer, entrer des noms et étoffer les données inscrites par d'autres généalogistes. J'utilise le site essentiellement pour mes recherches généalogiques en Italie et en Suisse. Et en entrant mes informations concernant Maria-Luisa Kündig, le site m'a informé qu'une correspondance existait.



Maria-Luisa Kündig, née en 1881 et décédée en 1943 : peu de chances pour ce que ce soit simplement une homonyme. Je me rend alors sur la fiche individuelle pour en être sûr.


Il s'agissait bien de Maria-Luisa Kündig, qui figurait en ligne avec son époux et leurs trois enfants, dont j'ignorai en partie l'existence : Hedwig, Max et Julia. Ce prénom de Max ne m'est d'ailleurs pas inconnu, car ce fut le prénom de mon oncle, l'un des fils d'Amanda. Quant à Hedwig, la sœur d'Amanda, les informations du site m'informent qu'elle fut l'épouse d'un dénommé Paul. Il pourrait s'agir du même Paul que celui mentionné sur les photos de mon arrière grand-mère.

" La nouvelle maison de Paul ".

L'arbre collaboratif du site possède une fonctionnalité intéressante : pour chaque information renseignée, il est possible de contacter le généalogiste qui en est à l'origine (si ce dernier à complété son profil). J'ai envoyé un mail le jour même à la personne qui avait entrées les informations ! Ma surprise fut grande : il s'agissait bien de l'un des enfants d'Hedwig, la sœur d'Amanda. La même Hedwig qui envoyait des photos à mon arrière grand-mère.

Aujourd'hui, même si je ne sais toujours pas qui était le père d'Amanda, je sais qu'elle avait gardé contact avec sa sœur Hedwig. Des liens qui aujourd'hui se retissent entre leurs descendants, près de 55 ans plus tard.

Partager cet article:    Facebook Twitter

2 commentaires:

  1. Quelle belle histoire, il y a tant à découvrir dans les familles ! Un voyage à Fribourg en perspective ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Oui à Fribourg, ou peut être à Bauma, la commune où sont nées nos aïeules.

      Supprimer