03 avril 2020

Un nouveau site pour les Archives départementales de l'Isère


Les Archives départementales de l'Isère nous promettent une année riche en nouveautés. Tout d'abord un déménagement, prévu pour le dernier trimestre 2020, dans un nouveau bâtiment situé à Saint-Martin-d'Hères, actuellement en finalisation de construction. Ce changement de locaux s'accompagne d'ailleurs d'un dépoussiérage complet des fonds conservés, d'où l'indisponibilité momentanée de certains documents d'archives.

En plus de ce grand changement, qui devrait simplifier le quotidien des archivistes et des usagers, les AD viennent de publier une refonte intégrale de leur site Internet. A noter parmi les nouveautés : de nouveaux instruments de recherche et une aide à la recherche classée par sujets.

Le menu du nouveau site Internet


1/ Le menu


Qui sommes-nous ?
- Présentation des AD et de leur historique,
- Contient toutes les informations pratiques nécessaires : accès, coordonnées, horaires, réservation de document,
- Liens pour vous abonner ou consulter "Chroniques d'archives", la lettre d'information mensuelle des AD.

Accès aux fiches d'aide à la recherche

Préparer sa recherche
- La rubrique "Pour vous aider" : une aide à la recherche classée par sujets,
- Accès au cadre de classement des AD : ces instruments de recherche vous permettront notamment la recherche de cotes, voir infra,
- Fonctionnement des salles : salle des inventaire et salle de lecture,
- Réservation de documents d'archives,
- Informations sur les reproductions et réutilisations des documents.

Voir les documents numérisés
- Donne l'accès aux archives en ligne : registres paroissiaux et d'état civil, registres matricules militaires, recensements de population, etc. ...

Apprendre avec les archives
- Présentation des ateliers d'initiation organisés par les AD,
- Présentation du service éducatif, qui organise notamment des visites pour les écoles.

Et vos archives ?
- Informations à destination des administrations, communes, notaires, mais également des particuliers, et visant le versement de leurs archives.

Événements 
- Lien vers l'agenda et les actualités des AD.

La page d'accueil 


2/ La page d'accueil


La page d'accueil a fait peau neuve : actualités des AD, raccourcis (demande de recherche, abonnement à la newsletter, horaires et contact), liens rapides vers les instruments de recherche, classés par sujets, ainsi que vers les archives numérisées.

Liens vers les archives numérisées


3/ Les instruments de recherche


Un nouveauté majeure pour les AD de l'Isère : la mise en ligne d'inventaires, plus nombreux et plus accessibles. Ils permettent - outre le fait de découvrir la richesse des fonds - de gagner du temps lors de vos visites, en identifiant à l'avance les cotes des documents d'archives à consulter. Ces instruments de recherche sont accessibles via le menu "Préparer sa recherche" ou grâce aux raccourcis de la page d'accueil, classés par thème.

Raccourcis vers les instruments de recherche

L'arborescence des instruments de recherche reprend le cadre de classement des archives. Pour accéder, par exemple, à l'inventaire de la sous-série 88 J, qui concerne les registres de catholicité déposés par l'évêché de Grenoble, choisissez : "Archives privées" - puis "Série J" et enfin "Cultes et paroisses". Si vous recherchez les tables des décès et successions, ou les déclarations de mutations par décès, choisissez : "De 1800 à nos jours" - "Domaines, enregistrement et hypothèques (séries Q et W)" puis "Enregistrement et Timbre (sous-série 3Q et série W)".


Exemple d'utilisation des instruments de recherche


En plus de ces nouveautés, les Archives départementales de l'Isère annoncent de nouvelles archives numérisées, qui devraient être disponibles dans les mois prochains. Pour découvrir le nouveau site Internet : suivez ce lien.




Partager cet article:    Facebook Twitter
Lire cet article

19 juillet 2019

Des prénoms presque oubliés




Qu'ils nous émerveillent ou qu'ils nous consternent, certains choix de prénoms nous font encore réagir. Si aujourd'hui ce choix est libre, nos ancêtres avaient moins de libertés. Et pourtant certains parents se démarquaient déjà par leur originalité.

Archangélique
Un prénom fort rare. L'équivalent masculin est à peine plus porté : depuis 1900, moins de cinq Archange naissent en moyenne, chaque année, en France. Le féminin "Archangélique" était porté aux XVIIIe et XIXe siècles.

Emeraude 
Un dérivé du prénom Esmeralda. Dans la province du Dauphiné il était également orthographié, du XVIe au XVIIIe siècle, sous la forme "Meraude".

Acte de mariage d'un Mathelin et d'une Emeraude (RP de Gillonnay, 1728)

Félicité
Moins de dix Félicité naissent chaque année : de nos jours les équivalents masculins de Félix ou Félicien, qui ont la même origine, sont beaucoup plus fréquents.

Mathelin et Mathurin
Deux prénoms dérivés de Mathieu qu'il n'est pas rare de rencontrer dans les archives des XVIIe et XVIIIe siècles. Le prénom Mathurin a, semble t-il, beaucoup plu au début des années 2000.

Signature d'une Phanélie (EC de Chantelouve, 1874)

Phanélie 
Ce prénom, également orthographié "Fanélie", semble apparaître à la fin du XVIIIe siècle sur l'archipel des Mascareignes (île de La Réunion, île Maurice). Une quinzaine de "Fanélie" voient le jour chaque année.

Théodorine 
Ce prénom porté par nos aïeules est devenu rare : d'après l'Insee, depuis la fin des années 30, il n'a plus été donné en France.

Signature d'une Théodorine (EC de La Bâtie-Divisin, 1887)




   


Source :
- INSEE, Fichier des prénoms
Partager cet article:    Facebook Twitter
Lire cet article

03 avril 2019

06 juin 2017

18 octobre 2016

15 octobre 2016

29 juillet 2016